Mes Dernières Chroniques



10 juin 2015

L’Homme qui s’aime de Robert Alexis

La couverture et le résumé de L’Homme qui s’aime de Robert Alexis m’avait plutôt intriguée. Mais je dois avouer que je ne m’attendais pas à ce style là. Ce fut donc une lecture assez étrange, et j’ai lentement fini par décrocher malgré l’intérêt de l’histoire.

Titre : L’Homme qui s’aime
Auteur : Robert Alexis
Editeur : Le Tripode
Parution : 2014
Pages : 312

Résumé de l’éditeur :
Début des années 1890, à Paris.
Au cours d’une soirée mondaine, un jeune dandy fait une expérience qui le révèle à ses désirs les plus secrets. Décidé à rester fidèle à lui-même, il va entrer pleinement dans la vie.


Mon Avis

Nous plongeons dans un univers assez étrange, on s’en rend compte assez rapidement pendant la lecture. Nous allons donc suivre les aventures d’un jeune homme, un jeune dandy, assez imbu de lui-même, connu pour sa beauté plutôt unique. Mais malgré sa beauté et sa popularité, il sent qu’il lui manque quelque chose d’important.

Il est quelqu’un de plutôt solitaire, depuis son plus jeune âge. Car même ses parents le fuyaient à cause de son apparence « angélique » quand il était petit. Il n’est proche que de son majordome d’homme et il a aussi une grande amie, qui est d’une grande beauté elle aussi.

Lors d’une soirée où il arrive accompagné de sa fidèle amie, il va faire la rencontre d’une Comtesse et elle va chambouler sa vie. Forcé de se déshabiller par la Comtesse de Rouvres et de se travestir en femme, il va être choqué en découvrant son apparence. Il va tomber amoureux de l’image qu’il voit dans le miroir.

A partir de cette soirée, il va tout doucement changer, devenir quelqu’un d’autre, le femme qui était cachée en lui. Il va faire de nombreuses rencontres toutes différentes les unes des autres, et cela va lui permettre de s’affirmer et il va surtout faire de nouvelles expériences, qui je dois l’avouer sont parfois assez étranges. Il va profiter de son nouveau « lui », si on peux dire, pour devenir toutes les femmes possibles, de la plus sage, la plus noble à la plus dépravée.

J’ai bien aimé l’histoire en général mais en toute honnêteté j’ai fini par un peu décrocher, surtout lorsque ça se passe à Naples. Car je suis loin d’avoir tout compris à ce qu’il se passait, entre rêve et réalité.

Au niveau des personnages, le dandy m’a laissé un peu perplexe. Il est sympathique, ce n’est pas le problème, mais j’ai un peu de mal à comprendre toutes ses décisions et il philosophe un peu trop à mon goût. Sinon, j’ai vraiment apprécié son majordome, qui reste toujours stoïque et qui soutient toujours son maître/maîtresse, même au niveau psychologique.

Sinon je trouve qu’il y a pas mal de longueur à cause de toute la réflexion, entre autre. Même si ses réflexions sont loin d’être inintéressantes, elles laissent à réfléchir. Et je dois avouer que le fait de ne pas avoir compris une partie du livre m’a assez perturbée. Mais je dois dire que le personnage principal est vraiment un personnage hors du commun.

Au final, ma lecture m’a plutôt laissée perplexe. Le début est assez intéressant mais je dois avouer qu’au fur et à mesure j’ai tout doucement décroché, sans parler de la fin assez accélérée et assez originale, dans un sens.. Je dois donc avouer que j’ai été plutôt déçue de ma lecture en général. Ce n’est pas le style de lecture que j’apprécie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...