Mes Dernières Chroniques



1 mars 2015

Les orphelines d’Abbey Road, T3 : Les lumières du passé de Audren

J’étais pressée de lire Les orphelines d’Abbey Road, tome 3 : Les lumières du passé de Audren, car le tome 2 m’avait laissé sur ma faim. Mais je dois avouer que cette lecture a été agréable mais sans plus. Certaines choses m’ont un peu agacée, ce qui m’a fait un peu perdre le plaisir de ma lecture.

Si vous n'avez pas lu les tomes précédents, je vous déconseille de lire la suite, vous risquez d'être spoiler
Pour en savoir plus sur le tome 1 : Ma chronique est ICI
Pour en savoir plus sur le tome 2 : Ma chronique est ICI

Titre : Les orphelines d’Abbey Road, tome 3 : Les lumières du passé
Auteur : Audren
Editeur : Ecole des loisirs
Parution : 2013
Pages : 284

Résumé de l’éditeur :
Quelle est cette armée de fantômes immobiles, pétrifiés dans l’abbatiale d’Abbey Road ?
Ce sont les pensionnaires et les professeurs de l’orphelinat, tous plongés dans une torpeur mortelle.
A peine revenues du monde magique d’Alvénir, Joy et ses camarades doivent y retourner pour trouver l’Alchiminott, le seul contrepoison qui puisse dissiper cet envoûtement. Mais cette fois, franchir la porte secrète ne suffit pas, c’est dans le passé d’Alvénir qu’elles doivent se rendre, aux origines du mal, à cette époque où le Diable Vert, désormais maître de l’orphelinat, n’était qu’un être d’amour et de compassion. Peut-être auront-elles, pour changer le cours du temps, à risquer leurs vies. Peut-être Ginger aura-t-elle enfin la preuve qu’elle n’appartient pas tout à fait au même monde que ses camarades.
Pour l’instant la seule certitude de Joy s’appelle Alonn, ce garçon aux yeux violets auquel elle aimerait bien ne plus penser. Pourtant, lorsqu’elle rencontre Mauk, avec sa peau mate et son regard intense, son cœur se met à battre étrangement. En Alvénir, les enchantements comme les drames pourraient bien naître des histoires d’amour impossibles….

Mon Avis

Ce troisième tome, commence juste après la fin du deuxième tome. Joy et le petit groupe qui l’avait suivi en Alvénir découvre qu’il s’est passé quelque chose d’étrange pendant leur absence à l’orphelinat. Tout le monde est regroupé dans l’abbatiale, inertes comme si ils avaient été drogués. Mais heureusement, même si Aglaé, Eulalie et Dawson sont eux aussi touchés à leur tour, Ginger et Joy ne seront pas toutes seules pour essayer de trouver un remède. En effet, elles vont découvrir dans l’abbatiale, Margarita et June, qui vont leur expliquer ce qu’il se passe et que tout cela est l’oeuvre du Diable Vert, qui est de retour. Puis elles vont rencontrer aussi Prudence, qui s’était échappée un peu plus tôt avant l’arrivée de Joy et Ginger.

Elles vont donc partir toutes les cinq, Joy, Ginger, June, Margarita et Prudence, à l’aventure dans le monde d’Alvénir  afin de trouver un remède efficace pour guérir les effets de la poudre du Diable Vert. Mais elles vont très vite apprendre que le remède qu’elles recherchent, est quasiment inexistant en Alvénir, car les stocks sont épuisés. Et puis même si elles trouvent l’antidote, cela ne fera pas partir le Diable Vert de l’orphelinat, or cela est vraiment nécessaire. C’est pour ces raisons qu’elles vont devoir aller explorer le passé. Et puis si elles arrivent à faire d’une pierre deux coups c’est encore mieux non ? Trouver l’antidote pour leurs amis et détourner le Diable Vert de sa voie, le détourner de son idée de révolution…

Mais hélas, les choses vont être beaucoup plus compliquées que prévu, car il est dur de se fier aux apparences, car elles peuvent être très trompeuses, cela elles vont le découvrir. Et puis est-il vraiment possible de changer le passé ? Et si la fatalité existait ? Elles vont découvrir les réponses à leurs questions, et elles risquent d’avoir pas mal de surprises…

Durant leur aventure, elles vont découvrir de nouvelles personnes et avoir l’occasion de recroiser le chemin d’autres. Elles vont faire pas mal de découvertes surtout grâce à leur voyage dans le passé, et on va enfin avoir une réponse sur la question de l’identité de Ginger qui est si unique. Je suis vraiment contente d’avoir un peu plus d’explication sur son passé, car on avait vraiment eu peu d’éléments dans les tomes précédents, juste quelques pistes.

Par contre, je dois dire que dans ce tome Joy m’a plutôt agacé avec ses sentiments amoureux. J’en ai un peu fait une overdose. Elle n’arrête pas de se poser des questions existentielles sur ses sentiments, c’est un peu dommage. Déjà dans le tome précédent, elle parlait beaucoup de Alonn mais là ce n’est même pas comparable. Pour moi trop, c’est trop ^^

Sinon dans l’ensemble leur aventure est assez divertissante et sympathique même si je trouve que ça tourne légèrement en rond au bout d’un moment. Sans parler des petits désagréments entre amies, qui sortent parfois un peu de nul part, mais bon pourquoi pas, elles sont jeunes et dans un univers étrange.

Par contre, j’ai aimé être un peu surprise par certains événements, ça m’a aidé à continuer ma lecture. Car il faut l’avouer, j’ai hésité à m’arrêter dans ma lecture, surtout à cause de Joy, ce qui m’a assez surprise car dans les tomes précédents je l’appréciais plutôt bien. D’un autre côté, je suis contente d’avoir découvert un peu d’autres pensionnaires de l’orphelinat grâce à ce tome, dont June. Et j’ai eu le plaisir de retrouver Ginger, toujours fidèle à elle-même.

Donc dans l’ensemble, ce fut une lecture agréable mais sans plus. Je m’attendais un peu à autre chose, mais bon ça ne m’empêchera sûrement pas de lire la suite, car la fin nous laisse en suspend sur pas mal de questions. Et j’aimerais vraiment savoir comment cette histoire de Diable Vert et le sort de ceux qui étaient dans l’orphelinat va finir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...