Mes Dernières Chroniques



2 févr. 2015

Barbarie 2.0 de Andrea H. Japp

Je me suis lancée dans la lecture de Barbarie 2.0 de Andrea H. Japp et je dois dire que maintenant que je l’ai fini, je suis un peu mitigée. Dans l’ensemble c’est plutôt bien par contre, il manque un petit quelque chose pour que j’accroche vraiment, sans parler de la fin qui ne m’a pas vraiment enchantée.




Résumé de l’éditeur :
France, Canada, Etats-Unis.
Une explosion de meurtres violents gagne le monde.
Pourquoi ces crimes gratuits ?
La barbarie 2.0 est-elle en marche ?

Yann, analyste de données pour les services secrets, se retrouve au cœur d’un complot où profit, science, pouvoir, puissance, manipulation s’imbriquent.
Pisté, traqué, épié, il ne sait à qui se fier mais cherche coûte que coûte la vérité. Se cache-t-elle forcément où il le croit ?




Mon Avis

Dans ce livre, on peut considérer Yann comme le personnage principal, mais il faut un peu de temps pour le comprendre car au début du livre il y a pas mal de personnages différents. Et je dois avouer qu’il m’a fallu un peu de temps pour comprendre leur place respective dans l’histoire, et aussi comprendre l’étendue du réseau.

Yann est un jeune homme séduisant bien comme il faut. Il ne cherche pas à faire carrière, n’a pas de projet précis pour son avenir, il fait avec ce qui lui tombe sous la main, laissant le hasard le guider. Raison pour laquelle il est titulaire d’un master de chimie et de psychologie, alors qu’il travail désormais comme fonctionnaire. Un jour son supérieur va lui demander d’enquêter sur la mort d’un avocat général qui lui paraît suspecte. Mais sa mission principale va être d’enquêter sur le Professeur Alexandra Beaujeu. En effet, celle-ci aurait des raisons de l’éliminer, de se venger. Il y a plusieurs années, son fils avait été tué d’une façon horrible par trois autres jeunes et cet avocat général avait requis une peine minimale.

Mais Yann, pendant son rendez-vous avec son supérieur, va se rendre compte que les choses sont plus compliquées qu’elles en ont l’air. Grâce à ses talents de psychologue, entres autres, il va comprendre que son supérieur lui ment, lui cache des choses. Et au fur et à mesure de son enquête, il va rencontrer pas mal de difficultés.

Il y a, comme je l’ai déjà dit, pas mal d’autre personnage qu’on croisent tout au long de l’histoire. Mais la personne la plus récurrente à part Yann est Artémis, une jeune fille malade qui communique avec Apollo, qui lui aussi est malade. Il va falloir un bon moment pour comprendre leur relation. Il communique que via des mails, qui il faut l’avouer sont pour le moins étrange. Ils parlent énormément des statistiques de violence et des crimes commis.

Dans ce livre, il y a pas mal de références sur la violence en général, voir même sur la montée de la violence. Je dois dire qu’il y en a même un peu de trop à mon goût, j’ai un peu zappée certaines explications en bas de pages à la fin. En tout cas, ce livre fait quand même réfléchir sur la violence qui existe en ce moment, mais bon ce n’est qu’un roman, pas un documentaire ^^

On va donc « voir » deux camps qui, d’une certaine façon s’affronte, et Yann se retrouve un peu au milieu et va devoir démêler le vrai du faux. Il va nous falloir patienter pas mal de temps avant de découvrir quels sont les différents camps et quels sont leurs plans.

J’ai trouvé que l’histoire était assez intéressante, mais à mon goût ça manquait un peu de suspense, sans parler de la fin que ne m’a pas spécialement plu. Mais bon ce n’est que mon ressenti. Tout au long du livre on découvre pas mal de personnages différents et pas mal sont attachants et se batte pour une cause qui leur paraît bonne, chacun à sa façon, chacun avec ses propres raisons. Je dois avouer que j’ai apprécié pas mal de personnages.

Donc dans l’ensemble c’est un bon livre, j’ai passé un bon moment à le lire. Mais ce n’est pas un coup de cœur, loin de là. Je n’ai pas ressenti l’envie de le dévorer pour découvrir la fin, c’est pour cela que je trouve que ça manque de suspense et surtout je considère que la fin n’en est pas une vraie, c’est plutôt le début d’autre chose. Malheureusement, je n’aime pas ce genre de dénouement. C’est donc, pour moi, un bon livre mais sans plus.

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...